Accueil Smartphone Apple ouvre le NFC à ses rivaux mais l’UE temporise

Apple ouvre le NFC à ses rivaux mais l’UE temporise

118
0

La longue dispute entre et la sur l'utilisation de la technologie NFC pourrait trouver une résolution prochaine

La longue querelle entre la Commission européenne et Apple concernant l'utilisation de sa technologie NFC sur l' pour les paiements pourrait bientôt toucher à sa fin. La Commission a officiellement fait part du projet d'Apple d'ouvrir sa technologie de communication en champ proche (NFC), utilisée pour les paiements sans contact, aux fournisseurs de portefeuilles mobiles tiers.

Les premières indications sur la proposition d'Apple datent de décembre 2023

Les premiers indices sur la proposition d'Apple ont été révélés en décembre 2023. Rappelons que la Commission européenne a lancé une enquête sur Apple en 2020 pour la fermeture de son système NFC sur l'iPhone pour les paiements mobiles aux développeurs de portefeuilles numériques, éliminant ainsi la concurrence d'Apple Pay.

Lire aussi :  Les offres d'emploi de l'administration publique sont disponibles sur une application

Deux ans plus tard, la Commission européenne accuse Apple

Deux ans plus tard, la Commission européenne a annoncé des accusations contre Apple pour de présumées violations des lois antitrust de l'Union européenne, qui, si elles étaient prouvées, pourraient entraîner une lourde sanction pour Apple.

Un compromis significatif proposé par Apple

La proposition d'Apple représente donc un compromis important par rapport à ses déclarations précédentes selon lesquelles l'introduction de l'accès NFC à des tiers pourrait compromettre la sécurité. Si elle est approuvée, Apple permettrait, entre autres, à des tiers d'utiliser les API avec des fonctionnalités NFC, sans aucun frais ou l'utilisation d'Apple Pay ou du portefeuille requis.

Lire aussi :  Smartphone, l'iPhone conquiert 64% du marché au dernier trimestre aux États-Unis

Ce changement inclurait l'accès à la technologie qui sécurise les informations de paiement. Apple appliquerait ces nouvelles directives à tous les développeurs et utilisateurs d'iOS enregistrés dans l'Espace économique européen (EEE).

Apple affirme également que, en cas de litiges sur l'accès aux systèmes NFC, elle ferait appel à un auditeur indépendant. Comme prévu, la Commission européenne n'a pas précipité l'acceptation de la proposition d'Apple. Au contraire, elle a demandé un retour d'information de la part des rivaux d'Apple (et de toute autre entité intéressée) sur la faisabilité des changements proposés.

Retrouvez tous les articles dédiés à la et au marché aux liens respectifs

4.1/5 - (7 votes)

En tant que jeune média indépendant, Smartphony a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News