Accueil Smartphone L’UE jette déjà un regard sceptique sur les nouvelles d’Apple concernant les...

L’UE jette déjà un regard sceptique sur les nouvelles d’Apple concernant les magasins alternatifs.

92
0

vient d'annoncer la première version bêta de iOS 17.4, une version qui comprend de nombreuses et nouvelles fonctionnalités importantes, des modifications que la société de est tenue de respecter dans le cadre du Digital Markets Act (DMA). Cependant, l'UE jette déjà un regard sceptique sur Cupertino.

examine de près les changements

Il n'y a encore rien de définitif ni de déclaré explicitement, mais des informations provenant de Bruxelles indiquent que le grâce auquel les utilisateurs pourront faire des achats d'applications et des achats in-app à partir de magasins alternatifs fera l'objet d'un examen particulier.

Thierry Breton met en garde Apple

Interrogé par Reuters, Thierry Breton, Commissaire au marché intérieur de la , a d'ores et déjà fait savoir qu'Apple devrait faire face à des « actions déterminées » si les changements dans l'App Store ne sont pas conformes à la réglementation à venir.

Lire aussi :  TSMC prépare une puce de 2 nanomètres pour Apple en 2025

La Commission européenne évalue les propositions

D'ici le 7 mars, explique encore le Commissaire européen au marché intérieur, la Commission évaluera les propositions des entreprises soumises à la nouvelle législation sur les marchés numériques et écoutera les plaintes des éditeurs concernés par les changements, en particulier les modifications proposées par Apple.

“Le DMA ouvrira les portes de l'internet à la compétition, conduisant à des marchés numériques équitables et ouverts”, a déclaré Breton. “Les changements sont déjà en cours. À partir du 7 mars, nous évaluerons les propositions des entreprises, en tenant compte des observations de tierces parties”. Et d'ajouter : “Si les solutions proposées ne sont pas à la hauteur, nous n'hésiterons pas à prendre des mesures fortes”.

Des développeurs mécontents des choix d'Apple

Il semblerait que certaines plaintes, pour l'instant informelles, de certains développeurs contestent certains choix annoncés par Apple, en particulier le système de commissions pour ceux qui décident de rejoindre le nouveau programme « DMA compliant » et la contribution « technologique » appelée Core Technology Fee (CTF).

Lire aussi :  Tous les iPhone 16 équipés d'un bouton Capture pour des vidéos spatiales et des photos.

Selon certains développeurs, cette « taxe » de 50 centimes pour chaque première installation annuelle au-delà du seuil d'un million, fait courir des risques sérieux de faire échouer certains segments du marché : en effet, elle obligerait à rester sur l'App Store sans adopter les nouvelles règles.

Parmi les obligations imposées à Apple, il y a aussi celle de proposer à l'utilisateur une liste de navigateurs ; lors du premier démarrage de Safari, l'utilisateur pourra choisir quel navigateur définir par défaut pour le système (celui que le système d'exploitation ouvre par défaut lorsqu'il n'est pas précisé autrement).

4.3/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, Smartphony a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News