Accueil Smartphone Zuckerberg critique Apple, il ne créera pas de Meta App Store en...

Zuckerberg critique Apple, il ne créera pas de Meta App Store en UE

54
0

Le dirigeant de , Mark Zuckerberg, rejoint les développeurs en critiquant les changements d'

De nombreux développeurs informatiques et entreprises technologiques ont mal réagi aux changements qu'Apple a apportés dans l'UE pour se conformer à la législation antitrust du DMA de l'Union Européenne sur le marché . Parmi eux, le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, s'est récemment exprimé contre ces modifications.

Zuckerberg a exprimé ses doutes sur la probabilité que les développeurs adoptent les nouveaux termes « coûteux » fixés par Apple pour les alternatives à l' dans l'UE. Ces préoccupations ont été partagées avec les investisseurs lors de l'annonce des résultats financiers du quatrième trimestre 2023 de Meta.

Les nouvelles règles d'Apple sont jugées trop « pesantes »

Le PDG de Meta estime que les nouvelles règles d'Apple en UE sont « tellement onéreuses » qu'il ne voit pas comment les développeurs pourraient choisir les nouveaux modèles d'affaires proposés par l' comme alternatives à l'actuel.

Mark Zuckerberg a également laissé entendre que Meta lui-même ne choisirait pas les nouveaux termes d'Apple en UE. Selon lui, Apple a mis en œuvre les changements exigés par l'Europe de telle manière que personne ne choisirait de quitter le système actuel imposé par l'App Store.

« Ils ont rendu tout cela tellement onéreux, et je pense que cela est tellement en désaccord avec l'intention de la réglementation de l'UE ; je pense que ce sera très difficile pour quiconque – y compris nous-mêmes – de prendre au sérieux ce qu'ils font », a déclaré Zuckerberg.

Impact des nouvelles règles sur les développeurs

Pour rappel, Apple permettra aux développeurs de l'UE de choisir de nouveaux termes qui réduisent la commission à 17% (ou à 10% pour ceux qui font partie du programme pour les petites entreprises). Cela représente une réduction significative par rapport à la commission traditionnelle de 30% facturée par Apple pour chaque vente effectuée via l'App Store. Néanmoins, il y a une exception.

Lire aussi :  Comment l'application Yepngo révolutionne-t-elle la location de mobiles ?

Ceux qui choisissent ce modèle devront payer une taxe pour la de base (Core Technology Fee – CTF) de €0,50 pour chaque installation après que l'application a atteint plus de 1 million d'installations. Et même si le développeur choisit de distribuer une application en dehors de l'App Store d'Apple, l'entreprise facturera toujours le CTF. Chaque année, cependant, le compteur est remis à zéro, ce qui donne au développeur un autre million d'installations gratuites.

Les inquiétudes des développeurs face aux nouvelles règles d'Apple

Le problème est que les développeurs estiment que les applications populaires, par rapport au modèle actuel, finiraient par payer la même chose, voire plus à Apple, en tenant compte de la taxe de €0,50 pour chaque installation annuelle de l'application. De plus, les développeurs d'applications gratuites indépendantes qui dépassent le million d'installations devraient quand même payer une grosse somme d'argent à Apple.

Lire aussi :  Comment lire les messages WhatsApp supprimés sur Android ?

Il n'est donc pas surprenant que le PDG d', , ait critiqué ces changements et les ait qualifiés de « schéma anticoncurrentiel plein de tarifs inutiles ». Les dirigeants d'autres entreprises, comme Microsoft, et Mozilla, ont également exprimé leur opposition aux propositions d'Apple.

L'UE n'a pas encore commenté les propositions d'Apple, mais a averti qu'elle les étudiait et « n'hésiterait pas à prendre des mesures déterminées » contre l'entreprise si nécessaire. Le DMA entrera en vigueur le 7 mars et Apple affirme que iOS 17.4 sera disponible pour le avec les modifications requises avant cette date.

4.9/5 - (7 votes)

En tant que jeune média indépendant, Smartphony a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News